Alors que l’urbanisation des vallées des Alpes du Nord françaises continue à progresser, la plupart de ce territoire reste constituée par des zones de montagne et ses espaces naturels couvrent plus de 60% de la zone.

Ces territoires de montagne sont riches en ressource en eau, ce qui a permis le développement de l’énergie hydroélectrique, qui représente 14% de la production d’énergie totale française. Aujourd’hui, la plupart des sites favorables pour la production hydroélectrique ont été mis à profit. Comment alors l’hydroélectricité peut-elle encore être développée à l’échelle locale ? Avec le développement socio-économique, les réseaux d’eau potable et d’eaux usées se sont considérablement étendus et le nombre de projets locaux cherchant à utiliser ces réseaux pour la production hydroélectrique va croissant.

Le principal objectif dans ce territoire pilote est de tester, dans le cadre du projet recharge.green, des modèles intégrés d’aide à la gestion et à la décision sur des territoires d’études, aujourd’hui pré-identifiés, et dans un contexte d’incertitude et de sensibilité des régimes hydrographiques aux changements climatiques : (1) Commune de Megève : station de sports d’hiver, production d’énergie hydroélectrique à partir des réseaux d’eau potable, préservation des zones humides vs développement socio-économique ; (2) Commune de Valloire : importante activité touristique et fortes variabilités des rejets d’eaux usées ; (3) Massif de Belledone : problèmes d’offre d’énergie et de confortement de la ressource en eau, projets de micro-centrales hydroélectriques, contexte de parc naturel régional.

 

Nouveautés

15.01.2015 De nouveaux potentiels hydroélectriques dans les Alpes du Nord françaises