«Nous voulons montrer qu’il est possible d’exploiter les énergies renouvelables dans les Alpes tout en assurant une utilisation durable de l’espace, et de préserver ainsi le sol et la biodiversité de l’Arc alpin. » Dans le cadre de recharge.green, les 15 partenaires du projet développent des stratégies et des outils pour atteindre cet objectif.

Leurs activités sont réparties sur plusieurs volets avec les objectifs suivants :

  • fournir des supports de communication aux partenaires ; diffuser les résultats du projet auprès des parties prenantes, des politiques, des ONG et des jeunes. Chef de file du volet « Information and Publicity » : CIPRA
  • développer des scénarios pour souligner le potentiel des énergies renouvelables dans les Alpes, et présenter les conflits possibles avec la nature et les populations liés à l’utilisation des ressources renouvelables. Chef de file du volet « Potentials and Conflicts » : EURAC
  • en se basant sur les résultats du volet précédent, élaborer des modèles pour fournir des outils d’aide à la décision. Chef de file du volet « Economic dimension of recharge.green » : IIASA
  • tester les outils et les modèles développés dans des territoires pilotes ; déterminer si les résultats peuvent être transférés dans d’autres territoires. Chef de file du volet « Testing and Implemention » : Parc national du Triglav
  • diffuser les résultats du projet dans le cadre de manifestations ; élaborer un manuel transnational à l’attention des politiques et des décideurs pour la réalisation des solutions proposées. Chef de file du volet « Dissemination » : Agence autrichienne de l’environnement

Le coordinateur de l’ensemble du projet est l’Institut de recherche en écologie de la faune sauvage de l’université vétérinaire de Vienne. Le consortium du projet réunit des acteurs de tous les domaines touchant à la production d’énergies renouvelables et à l’utilisation durable de l’espace. Cette large assise est fondamentale pour permettre de concilier l’exploitation de l’énergie, l’utilisation des sols et la protection des espèces.

Les résultats du projet recharge.green sont destinés à étayer la mise en œuvre de différentes directives et stratégies européennes (notamment la directive Énergies renouvelables, la stratégie Europe 2020, la directive Habitats, la directive Oiseaux et différentes stratégies pour la biodiversité et la protection des sols) et contribuent à la mise en œuvre de la Convention alpine.